Découvrez le site Archéologique d’Olbia

Créée par les grecs vers 325 avant notre ère, la ville fortifiée d’Olbia, qui veut dire « la bienheureuse », fut une répit maritime. De différents vestiges grecs et romains sont mis au jour : des piscine, des commerces et des appartement. Située sur un mince éminence en bord de mer, Olbia est l’unique spectateur, conservé dans l’intégralité de son plan, d’un réseau de colonies-forteresses antiques grecques, fondées par Marseille à partir du ive s. Av. J. -c.

Citoyens , les Olbiens étaient des soldats-colons, pêcheurs, agriculteurs et avaient comme mission principale de sécuriser le commerce maritime. Le site d’Olbia est compris dans un carré régulier de 165 m un par un. Le plan de la cité, pré-établi, permettait une distribution égalitaire entre les colonisateur tout en répondant aux conditions militaires de la petite fonction : un corsé maçonnerie, revêtu de beffroi aux angles et dans les zones médianes abritait 40 îlots d’habitation théoriques.

Source: https://www.hyeres-tourisme.com/

L’unique porte de la ville, localisée dans le prolongement du grand arbre est/ouest, ouvrait à l’est sur le port, aujourd’hui en partie pénétré, et en partie ensablé. Les îlots d’habitation, de forme rectangulaire, mesuraient 11 m de large approprié à 34, 50 m de long. Ils étaient séparés par des ruelles de 2, 20 m de large. Chacun des îlots, durant la pivot, était constitué de 3 lots égaux, natifs tous une surface par terre de 120 m2 dans les environs. Chacun de ces lots abritait une famille de colonisateur.

 

 

Pour finir, sur la platforme d’Olbia, cinq fragments de tuiles en liais de la couronne sont découverts hors tomographies et hors contexte située sur un mince éminence en bord de mer, Olbia est l’unique spectateur, conservé dans l’intégralité de son plan, d’un réseau de colonies-forteresses antiques grecques, fondées par Marseille à partir du ive s. Av. J. -c.

 

Les vestiges mis au jour permettent aux internautes de comprendre l’évolution urbaine d’une ville démodée sur 1000 ans. On y trouve fortifications, rues aménagées avec égouts et trottoirs, puits collective, îlots d’habitations divisés en maisons, magasins, piscine, sanctuaires, etc. Les vestiges d’une abbaye moyen âge, la ville de Montauban de l’Almanarre, ont également été découverts sur la platforme. Ouvert, en saison, d’avril à octobre / toute l’année sur contact approprié à les groupes ( minimum 10 personnes ).

Au viè siècle av j-c, la communauté grecque domine la méditerranée. Motivés par des avantages commerciaux et agricoles ( nécessité de nouvelles domaine approprié à répondre à l’expansion démographique ), les grecs instituent ainsi des colonies de la Turquie à l’Espagne comme Marssalia ( connu à l’époque sous le nom de Massalia ).

Source : https://www.do-tours.com/guide/24123-site-archeologique-dolbia.html

 

 

Pour assurer le contrôle des liaisons entre l’Italie et l’Espagne, les grecs instituent également un réseau de colonies-fortifiées le long de la côte méditerranéenne, avec en France :

Agathé ( Agde ), Tauroeis ( leBrusc, Six-fours ), Olbia ( Almanarre, ), Antipolis ( Albi ) et Nikaia ( lyon ). Parmi elles, seul la plateforme d’Olbia a été préservé et surhaussé approprié à permettre l’accueil des visiteurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.